Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« VIB Alternatifs : retour sur image ! | Page d'accueil | La Chasse au Cahier »

mercredi, 06 août 2008

Précis de typo pour blogueurs fantaisistes

Sur de nombreux blogs, un fond de qualité est desservi par une forme "fantaisiste" qui nuit à leur lisibilité. Personnellement, il m'arrive de déserter un blog qui me fait trop mal aux yeux par ses choix de couleurs ou dont la lecture me fatigue parce que son auteur méconnait les principes essentiels de l'ergonomie. Aussi ai-je pensé qu'il pourrait être intéressant de donner quelques conseils de base sur la présentation d'un blog, afin qu'il soit lisible et compréhensible de tous.

Actuellement, les hébergeurs de blogs offrent des possibilités étendues de mise en forme : sachons ne pas en abuser et les employer à bon escient ! Vous devrez peut-être renoncer à une fantaisie toute formelle, mais vous montrerez que vous respectez vos visiteurs en les accueillant sur un espace agréable à parcourir.

Les paragraphes : restez clair à tout prix !

Il est très désagréable de lire un texte qui se présente comme un seul gros pavé, sans la moindre coupure. Il l'est tout autant de lire un texte dont le rédacteur saute une ligne après chaque phrase. Il est important de créer des paragraphes de quelques lignes (à interlignes simples !) séparés du paragraphe suivant d'un espace vertical d'environ une ligne - ou un peu moins. Quand change-t-on de paragraphe ? Globalement, quand on passe à une nouvelle idée, un nouveau thème. La paragraphe doit comporter une cohérence interne et une unité de sens pour qu'il aide à la lecture logique de la note.

Il est également capital de bien utiliser les alignements de paragraphe. Le plus clair et le plus utilisé est l'alignement à gauche, convention dans notre écriture. Cet alignement aide le regard à retrouver le début de la phrase après avoir fini de parcourir la ligne précédente. La justification (alignement du texte à droite et à gauche) est parfois jugé plus agréable et plus claire, mais elle ne doit être appliquée que si la ligne est suffisamment longue pour que le fait de justifier n'introduise pas un écartement disgracieux entre les mots. Le centrage doit être réservé aux titres, à de brèves citations, à des illustrations. Centrer des paragraphes complets est très fortement déconseillé ! Cela rend le texte difficile à lire, car l'oeil peine à retrouver le début de la ligne suivante. L'alignement à droite induit des difficultés de lecture, pour les même raisons : à réserver aux signatures !

Gras, italique, soulignement : à employer avec modération !

Le gras et l’italique servent à apporter une emphase sur un mot ou une portion de texte, c’est à dire à faire ressortir un élément important, une consigne, une citation. Il faut éviter de les employer de façon systématique, répétitive ou sur un texte trop long (au-delà d'une ligne ou deux). La combinaison italique et gras, disgracieuse et fatigante, est à éviter comme la peste.

Comme les machines à écrire n'offraient pas la possibilité de taper des lettres en gras ou en italique, l’habitude a été prise d'employer à la place le le soulignement. Son usage n'a plus lieu d'être. Il vaut mieux bannir le soulignement pour éviter toute confusion avec les liens hypertextes.

La taille du texte : le juste milieu

Pour la majorité de gens, un texte est difficile à lire s'il est trop petit, mais aussi s'il est trop grand. Mieux vaut adopter une taille de caractère moyenne, par exemple la taille 12. Évitez de changer de taille de texte en plein milieu d'une note, l'oeil aura de la peine à se réadapter.

Les couleurs : restez minimalistes !

Les blogs offrent la possibilité d’utiliser pour les caractères un large panel de couleurs. Certains blogueurs aiment à jouer avec toutes sortes de couleurs... Pour ma part, j'y suis défavorable, pour plusieurs raisons :

  • Au delà de deux ou trois couleurs, les autres seront trop vives, trop pâles, agressives, pas assez contrastées sur un fond donné ;
  • un nombre non négligeable de personnes (près de 10% de la population mâle !) souffre de troubles de perception des couleurs ;
  • la juxtaposition de plusieurs couleurs est fatigante pour l’oeil.

Il est de toute façon impératif que le texte reste bien contrasté, au risque d'être totalement illisible ! Souvenez-vous également que depuis notre plus jeune âge, nous sommes habitués à lire des caractères noirs sur fond blanc : notre oeil (toujours lui) sera généralement plus à l’aise pour reconnaître un caractère sombre sur un fond clair.

Police de caractère : restez classiques

Par l'intermédiaire des feuilles de styles, vous pouvez choisir une police de caractère particulière. Les polices les plus utilisées sont de deux types : les sérifs reconnaissables à leurs petits empâtements (Times New Roman, Garamond…) et les sans-sérifs, qui n’en comportent pas (Arial, Verdana…). Les polices les plus lisibles à l’impression sont les sérifs. Par contre, sur l’écran où existent toujours des risques de pixélisation, les sans-sérifs, plus simples, rendent mieux.

Certaines polices fantaisie, anciennes ou manuscrites peuvent sembler belles au premier regard, mais se révèlent très fatigantes  pour les yeux quand elles sont utilisées sur écran et dans un texte long. En effet, notre oeil n’a pas été habitué à les lire, à la différence des polices classiques. Il faut savoir aussi que le visiteur doit posséder la même police sur son disque dur pour qu’elle apparaisse telle quelle. Dans le cas contraire, un autre caractère lui sera automatiquement substitué et le résultat risque d’être laid ou illisible.

Les fantaisies typographiques : elles n'amusent que vous

Il est très à la mode, parfois, de se créer un style typographique particulier (par exemple, en doublant systématiquement une lettre, ou en la tapant en majuscule). Ce style de coquetterie se fera toujours au mépris de vos lecteurs !

Présentation générale

Essayez de bien délimiter les différentes colonnes de votre page, par un jeu de lignes ou de couleur : elle n'en sera que plus lisible. Certains blogueurs font le choix d'un colonne centrale très étroite. Ces blogueurs doivent rester attentif à ne pas publier d'image plus large que cette colonne, ou le résultat sera désastreux ! Quand vous publiez des images dans le cours du texte, essayer qu'elles ne dépassent pas le tiers ou la moitié de la ligne, selon sa longueur, au risque de voir des lignes dramatiquement raccourcies au point d'en être illisibles de part ou/et d'autre de l'image.

Au final !

On a jamais rien à perdre à se remettre en cause, surtout suite à des erreurs qui sont commises par méconnaissance de ces règles. Essayez de méditer ces quelques petits principes, au lieu de vous sentir agressés dans votre créativité. Vous donnerez plus de plaisir aux autres à lire votre blog, ce qui sera un bénéfice et une stisfaction non négligeable !

Commentaires

c'est assez vrai, je ne supporte plus tellement les articles tout en couleur... et il faut toujours justifié son texte aussi, ça fait plus soigné :D

Écrit par : camille la it girl | lundi, 11 août 2008

diable, où est mon commentaire ???

Écrit par : camille la it girl | lundi, 11 août 2008

Juste là ! Parfois, il faut un lapse de temps pour que le commentaire soit pris en compte ;).

Écrit par : Milathea | lundi, 11 août 2008

Voilà qui est dit, et c'est très juste. Merci!

Écrit par : TAMBA | mardi, 02 septembre 2008

Les commentaires sont fermés.