Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Précis de typo pour blogueurs fantaisistes | Page d'accueil | La Lettre et le Rôle : nouveau blog »

jeudi, 04 septembre 2008

La Chasse au Cahier

Revenue de vacances plus crevée que reposée (j’expliquerai le pourquoi à l’occasion…), me voilà aussitôt, ou presque, lancé dans une aventure aussi épuisante que la Chasse au Trésor (ou la Carte au Trésor… Pardon, je suis de la vieille génération). Hélas, je ne possède aucun hélico rouge pour me seconder. D’ailleurs, les hélicoptères polluent… Les voitures aussi, quand il s’agit de se rendre dans les géants de la distribution en périphérie de mon agglomération. Ce que je n’ai pas envie de faire, pas plus que d’aller me perdre à l’autre bout de Paris. Pour une rentrée en CP, les moyennes surfaces locales et les petits commerçants devraient bien suffire.

Naïve que je suis…

Cette année, donc, mon plus jeune fils entre en CP, sous la férule d’une charmante maîtresse - en espérant qu’elle le restera, car au bout de quelques jours de pratique du ouistiti à poils roux, qui alterne, à six ans, le parler d’un enfant de trois ans et de doctes discours scientifiques truffés de mots dont je ne me souviens même pas moi-même, les plus charmantes maîtresses se métamorphosent en furies échevelées et hagardes…

Donc, ladite charmante maîtresse m’a rendu mon bambin muni d’une liste de fournitures. Prudente, j’avais déjà acheté les plus prévisibles à l’avance, faisant même preuve d’imagination. Mais mon imagination doit avoir des ratées, parce que si nous chers enseignants n’en font pas toujours preuve, dans les demandes fournitures, ils sont imbattables !

Je sais, j’exagère… Je suppose juste qu’ils ne doivent jamais faire ce type de courses - ou seulement auprès de coopératives fournies d'une époustouflante variété de cahiers et stylos. Je ne peux pas imaginer une seconde que ce soit par une sorte d'expérience sadique exercée à l’encontre des parents, conduits à courir dans tous les sens comme des rats dans un labyrinthe. C’est donc forcément par méconnaissance de l’environnement desdits parents et des offres commerciales locales qu’ils agissent ainsi…

Aussi, afin d'y remédier, je propose de créer un nouveau jeu télévisé : la Chasse au Cahier. Quelques jours avant la rentrée officielle, une équipe d'enseignants sera lâchée avec une liste de fournitures (dressée par des collègues de bonne foi) avec un gilet de couleur, des écouteurs sur la tête, un plan de la ville et un porte-monnaie garni, sans avoir le droit de s’éloigner de plus de deux kilomètres de l’école où elle enseigne. Pour gagner, chaque membre devra  rassemble toutes ces fournitures sans dépassement d’un budget donné, sans achat en surplus, sans ramener quelque chose qui ne correspond pas exactement à la demande, que ce soit la couleur, le nombre de pages, le format, le type de réglure…

Imaginons ces scènes palpitantes en direct. Par exemple, l’institutrice hors d’haleine qui entre chez le petit papetier de quartier :

- S’il vous plait, il me faut un cahier de poésie, 17 par 22, de 32 pages !
-
Attendez, je cherche…
-
Vite ! je n’ai pas le temps…
-
J’ai ça si vous voulez…
-
Il n’y a pas de pages blanches, il me faut une page blanche sur deux !
-
Ça, alors…
-
Non, il y a 60 pages, ce n’est pas ça du tout !

Pendant ce temps, inexorablement, le minuteur poursuit son décompte…

 

Imaginons aussi cette trépidante scène de stratégie :

- Voyons, j’ai besoin de quatre surligneurs : un vert, un bleu, un orange, un jaune… Ce paquet contient toutes ces couleurs plus un rose et un bleu plus sombre. Par contre, cet autre paquet comprend du rose au lieu du orange. Et c’est bien du orange qui est demandé. Mais si je les prends individuellement, je plombe mon budget… Que faire ?

Tic tac tic tac, fait le chrono…

 

Et cette scène dans la rue… Le prof dynamique en survêtement, en nage, s’arrête à côté d’une mère de famille qui le toise curieusement :

- Excusez-moi, madame, je cherche la petite papeterie Quihatou, où puis-je la trouver ?
-
Dans la rue parallèle, vous tournez ici, vous passez deux pâtés de maison, vous deviez la voir… Dit la dame en prenant soin de montrer son meilleur profil à la caméra qui suit notre courageux concurrent.
-
Merci Madame ! Vous savez s’ils ont des cahiers de 48 pages en 24 par 32 ?
-
Euh… non, je suis désolée… Répond la brave dame en regardant son interlocuteur comme s’il avait un peu perdu la boule (mais après tout, c’est pour la caméra). Mais on ne sait jamais…

 

Je pense que pas un seul n’arrivera à bout de sa liste et à la victoire totale, même si ceux qui ont accumulé des bonus peuvent user de leur jocker et solliciter l'aide à distance d'un parent d'élève. Cependant, le décompte subtil du ratio « exactitude des fournitures » par « chrono » par « gestion du budget » devrait permettre un classement serré. Les gagnants seraient en droit, l’année d’après, d’imposer leur liste à la nouvelle équipe…

La Chasse au Cahier, c’est un merveilleux concept de jeu télévisé !
Après, toutes les chasses au trésor et les missions "survie" ne seront que du réchauffé !

Allons, c'est pour rire... J’espère ne pas avoir froissé nos enseignants qui, pour certains, font vraiment de leur mieux (et venant de quelqu’un à qui l’école a laissé le souvenir d’une sorte de subtile usine à torture, ce n’est pas peu dire…). Si l’un d’eux tombe sur cette petite prose, j’espère sincèrement qu’il ou elle en sera amusé – mais aussi moins farfelu(e) dans ses demandes de matériel...

 

Commentaires

J'aime beaucoup ta description de ton fils ainsi que celle de l'école ("subtile usine à torture", je n'aurais peut-être pas utilisé ces mots mais ce n'en est pas loin... ah, ce que c'est d'être inadapté... ne pas se fondre dans le moule, quelle idée!)
Et bravo pour l'humour et la description d'une vraie réalité (totalement exacte et pas fausse du tout). Pour la rentrée en 4ème de mon frérot, ma mère a été obligée de commander une partie de la liste sur Internet!

Écrit par : mari6s | samedi, 13 septembre 2008

Nous avons perdu à l'épreuve du "Procurez -vous un cahier de musique de 96 pages "! Nous avons acheté 2 cahiers de musique de 48 pages .
Cette épreuve concernait la 6ème de collège de ma fille .
Pour le fiston cela fait 3 ans que la maîtresse ou le maître demande une ardoise noire , en ardoise donc , avec craies , et cela fait 3 ans que je fournis une ardoise Veleda avec feutres Veleda , sans aller m'expliquer auprès de l'enseignant . La craie , friable , cassable et au fort pouvoir poudrant ... ( vêtements , mains et visage ...) n'est pas un outil adapté à la psycho-morphologie de kiki-le précoce . Nous n'avons pas encore essuyé de reproches . Aucun enseignant n'a essayé de nous contraindre à la craie .

Écrit par : sandralou | mercredi, 08 octobre 2008

Les commentaires sont fermés.