Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Mes positions de lecture | Page d'accueil | Un chapitre tout chaud avec un mug de frustration »

mercredi, 03 mars 2010

Quelques grammes de bleu... Et trois tonnes de noir !

bleu.JPGQui dit cyberpunk... dit NOIR. (Du style : il n'y a plus d'espoir). Logique : le cyberpunk est avant tout... punk. No future. Même pas dans le futur.

Jouer un huis-clos cyberpunk a ses avantages : on peut porter des vêtements de mauvais goût sans que cela ne choque personne. Ou des vêtements qui était de bon goût en 2000... ou en 1985. Les terrifiantes "eighties", après tout, ont vu naître le cyberpunk. Avec sa technologie voyante, désordonnée et étrangement ringarde.

Se mettre dans la peau d'un personnage de cyberpunk peut laisser des traces et conduire à quelques importantes réalisations, du style :

- Le noir ne mincit pas ! c'est une légende...

- La coiffure à la Louise Brooks, même bleue, n'est pas si sexy...

- Les lunettes intégrales posent des problèmes de vison quand elles sont tâchées par des cils surchargés de mascara.

L'avantage, c'est que cela donne quelque chose à répondre quand on vous demande : quelle est la tenue le plus bizarre que vous ayez portée ?

Tout le monde n'a pas forcément le même degré d'appréciation sur la bizarrerie - ou la normalité, mais une robe médiévale avec des oreilles d'Elfe a quelque chose de plus... évident. Je dois décidément être étrange.

 

 

Commentaires

...d'un autre côté, pourquoi du mascara sous des lunettes intégrales ? ;-)

Écrit par : Marmotte | mercredi, 03 mars 2010

Bonne question : bien que très couvrantes et réfléchissantes, elles étaient quand même un peu transparentes. De plus, je pouvais être conduite à les ôter !

Écrit par : Milathea | mercredi, 03 mars 2010

Les commentaires sont fermés.