Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Geek et chic | Page d'accueil | Le doux attrait du gadget »

samedi, 20 mars 2010

Emancipation - première partie

Cette nouvelle a été publiée en entier sur le site dédié à Paradis XXIV. Aucune connaissance préalable de l'univers n'est requise. Cependant, un petit glossaire sera ajouté à chaque partie pour éclairer les expressions "nébuleuses".

 

Je n'ai pas vu le temps passer. J'avais juste vaguement conscience du jour qui baissait au dehors, de la lumière du bureau qui s'ajustait pour compenser la perte de luminosité... A quoi avais-je la tête ?

Syndrome du premier jour. La crainte de partir avant les autres et de se faire traiter de tire-au-flanc. Et soudain, derrière les grandes verrières, le jour n’est plus qu’une vague lueur dans un ciel délavé et le sol est déjà envahi par les ombres. Il ne reste des autres bâtiments de la zone administrative que de vagues ombres géométriques, piquées de lumières dépareillées.

Ma position n'est pas des plus faciles. Second lieutenant ("bébé lieutenant", comme dirait notre comptech), coincé entre des supérieurs exigeants et des sous-officiers qui en savent plus long que moi sur le métier... et sur (presque) tous les sujets de la vie. Alors ce soir, je me sens saisi par ce sentiment de transition et d’incertitude. Quelle est la vieille expression, déjà ? "Entre chien et loup"… Je me demande ce que je fais ici, maintenant, dans cet uniforme noir flambant neuf, dont la matière raide ne fait aucun d’effort pour s'adapter à mon corps. Il doit y avoir erreur sur la personne.

Je me trouve à une bonne demie-heure de mes nouveaux quartiers et j'ai la flemme de rentrer. D'un autre côté, je ne suis pas censé passer la nuit au QG des Soffies. Je dois rentrer chez moi. Sauf que ce n'est pas vraiment chez moi. D'ailleurs... je n'ai jamais vraiment eu de chez moi. Je me penche pour éteindre ma station : je n'apprendrai rien de plus ce soir. Mes yeux me refusent tout service au delà du minimum syndical. Il est temps que je bouge.

"Je me demandais quand tu te déciderais..."

A suivre...

 

Comptech :

(familier) Technicien de haut niveau dans le domaine informatique, souvent équipé d'une interface cybernétique humain/machine (ICHM).

Soffies :

(familier) Surnom des Forces Spéciales de l'ISO (ou ISOSF). L'ISO ou  Interworld Security Office est une agence gouvernementale indépendante, de structure paramilitaire, chargée de lutter contre la corruption au sein de l'Interwold Central Government et des consortiums associées à des projets gouvernementaux.

Les commentaires sont fermés.