Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Shopping entre filles - version ISO : première partie | Page d'accueil | Shopping entre filles - version ISO : deuxième partie »

mercredi, 07 avril 2010

La cage, le chien et l'oignon

Je viens d'entendre à la radio une publicité pour des aliments canins dans laquelle une dame se plaint qu'elle du mal à faire manger son Yorkshire.

J'ai failli hurler de rire en repensant à cette histoire racontée par mon père, un grand classique dans la famille dès qu'un enfant rechignait à finir son assiette.

 

Une dame vient voir un vétérinaire avec son chien :

"Docteur, mon pauvre Kiki ne veut pas manger !

- Confiez-le moi, Madame, et je vous promets de le guérir.

- Oh, merci, Docteur !"

Une semaine plus tard, le vétérinaire rappelle la dame pour lui dire qu'elle peut récupérer le toutou. La bonne dame constate que son Kiki manifeste un vorace apétit.

"Docteur, comment avez-vous fait... ?

- Oh, très simple, Madame... J'ai mis votre petit chien dans une cage avec un oignon. Quand il a enfin mangé l'oignon, j'ai estimé qu'il était guéri."


La dame a sans nul doute été scandalisée, comme pouvaient l'être les autres parents de la famille à la seule idée que leur progéniture pouvait être ainsi maltraitée (même en fantasme). Mais enfin, je dois avouer que bercée par cette petite histoire, j'ai appris à manger de tout sans trop me plaindre.

 

 

250px-Onion.jpg
Photo : Wikipedia

Commentaires

Nous avons un yorkshire chez nous, et s'il y a une chose de certaine, c'est que si ça lui arrive, ce sera parce qu'il sera très malade puisqu'il est très vorace : il bat des records en vitesse à finir sa gamelle et il faut que ma mère le ralentisse pour ne pas qu'il sonne comme un cochon asthmatique une fois la gamelle finie, LOL.

By the way, juste une note : remplacer le blog Zone-Libre par le nouveau blog Ishimaru-Blog que tu peux accéder en cliquant sur mon pseudo associé à ce commentaire.

Écrit par : Ishimaru | dimanche, 09 mai 2010

Je pense qu'un Yorkshire élevé par une famille sera très différent du Yorkshire "petit toutou à sa mémé"...

Ton nouveau blog, je suppose que c'est le joli violet que tu as fait sous Wordpress...

Écrit par : Milathea | lundi, 10 mai 2010

En fait, le York qu'on a, il était chez ma marraine qui a quatre enfants (trois adoptés, un en famille d'accueil à long terme), et lorsqu'elle nous l'a donné, le chien avait même pas deux ans (il en a maintenant neuf). La raison, c'était que deux des enfants (la plus vieille des deux filles qui commençait alors son primaire - elle commence son secondaire l'an prochain - puis l'un des deux garçons qui, lui, est handicapé et épileptique) étaient durs avec lui donc elle a préféré le donner avant que la situation ne dégénère. Ma marraine était trop dans le jus avec la marmaille pour pouvoir le dresser convenablement.

En premier, il n'était pas aussi vorace vis à vis les croquettes, mais il avait accès à la gamelle des chats, et l'ex de mon frère était très généreuse sur les biscuits et il était donc devenu obèse. Il a donc fallu le rationner selon les recommandation du vétérinaire, et mettre les gamelles des chats hors d'atteinte et il a remaigri depuis.


Quant à mon blog, c'est bien celui avec le design violet (ishimaru-blog.servhome.org)

Écrit par : Ishimaru | mercredi, 12 mai 2010

Il va falloir que je raconte ça à mon frérot, qui à bientôt 15 ans conserve un certain nombres de "dégouts" alimentaires, notamment... pour les oignons ;p.

Écrit par : mari6s | vendredi, 25 juin 2010

Tu me diras comment il a réagi ! ;)

Écrit par : Milathea | lundi, 28 juin 2010

Les commentaires sont fermés.