Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Ma dose de narcissisme | Page d'accueil | La reprise »

dimanche, 09 mai 2010

Je ne sais plus...

Je suis arrivé à un cap de "faux achèvement" : j'ai tronçonné mon "pilote" en plusieurs partie. Du coup, en marquant une pause au chiffre "semi-rond" de 15, j'ai la vague impression d'avoir accompli quelque chose. C'est un peu étrange de s'escroquer soi-même, non ? J'ai tout de même introduit un moment de suspens sur la fin. Enfin je pense. Ou plutôt, j'espère... (Petit coup de chapeau aux feuilletonistes d'antan).

Ce week-end de réunion familliale n'a pas été vraiment propice à l'écriture. Je dois me faire violence pour m'y remettre. Ce n'est pas un problème d'idées - ma tête bourdonne comme une ruche - mais plutôt celui de savoir de quelle manière les formuler. La  page blanche découle bien plus souvent de la question du COMMENT que de celle du QUOI.

Et comme d'habitude, je nage dans l'incertitude (en brasse coulée). Les récentes querelles de "motivation profonde" m'ont épuisée (même si le différend a été "humainement" réglé - à défaut de l'avoir été "philosophiquement") et j'ai récemment reçu un nouveau coup émotionnel sur un forum que je fréquente. Je me suis tout à la fois sentie visée, trahie et culpabilisée - l'un ne va pas sans l'autre, de toute façon. Dans ces moments-là, je me demande ce que je viens faire sur Internet - je suis socialement inepte et je n'ai n'ai jamais eu la mentalité d'une groupie ou d'une chef des majorettes. Et le fait que ce soit dans un domaine liée à Paradis XXIV provoque un contrecoup malsain sur ma motivation à écrire.

J'ai encore une nouvelle qui trainaille - juste quelques paragraphes à rédiger - et bien sûr, le feuilleton du Sang des Anges. Ils seront sans doute publiés ici (même si ce n'est pas le support le plus opportun, j'espère que cela divertit quand même deux ou trois de mes visiteurs de passage).

Allez, petite bande-annonce pour Loin des Cieux - la qualité des images n'est pas terrible, mais l'enchaînement n'est pas trop mal pour un début.

Commentaires

Il me semble chère Milathéa que vous souffrez d'un mal que je connais que trop bien: l'éparpillement. Vous êtes, si j'ai bien compris, sur plusieurs chantiers d'écriture en même temps; sans compter les costumes, les jeux de rôles, les blogs, sites, pages, avatars divers... N'est-il pas normal qu'à un moment donné la lassitude vous gagne? Depuis combien de temps courrez-vous après vous même? A moins que vous ne soyiez en train de vous fuir ? :-)

Écrit par : Cyrano | mardi, 11 mai 2010

PS: Je ne parviens pas à ouvrir la bande annonce pour Loin des Cieux...

Écrit par : Cyrano | mardi, 11 mai 2010

Même si je plaide coupable pour la fuite en avant, pour cette maudite tendance que j'ai à vouloir à toutes fins remplir tout l'espace, je blâme sur ce point le fonctionnement "tous canaux cérébraux ouverts" de l'ex-enfant précoce, qui craint l'ennui plus que la peste et pourrait mourir sous la routine.

Je pense parvenir tout de même à contrôler la situation. Le chant s'épanouit entre ses murailles de "jardin secret" - et bénéficie des contraintes à heures fixes des répétitions. Les costumes sont liés à des évènements précis et plutôt rares - le plus souvent les jeux de rôle grandeur nature qui ne sont que des évènements ponctuels (les autres jeux de rôles, ceux que je pratiquais jadis régulièrement, ont disparu dans les limbes au grand dam de certains). L'écriture, je n'ai en fait jamais vraiment cessé de la pratiquer sous une forme ou une autre. Le graphisme est pour la plus grande part quasiment à l'arrêt. Les blogs et forums divers ne sont que le prolongement de tout le reste, des outils de communication et d'échange.

En fait, j'aurais bien du mal à considérer mes différentes activités comme bien séparées. Elles me semblent s'interpénétrer et se compléter. Pour l'écriture par exemple, je ne suis que sur un chantier mais je construis l'édifice par différents bouts. Si je poursuis différents récits, ils se jouent dans le même univers, avec les mêmes personnages. Les histoires se nourrissent les unes des autres.

Il m'arrive cependant d'être rattrapée par une paresse profonde et de passer quelques heures à ne rien faire de créatif ou de productif. Sans même me sentir vraiment coupable...

Pour la vidéo, je pense remplacer le format WMV par un MP4 plus universellement reconnu.

Écrit par : Milathea | mardi, 11 mai 2010

Les commentaires sont fermés.