Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 14 février 2008

Prélude à ...

Ce blog comprendra un certain nombre... d'interludes. Il est donc normal qu'il commence par un prélude.

Pourquoi ce titre étrange de "Milathéa" ?

D'après l'Encyclopédie du Merveilleux, volume 2, la Milathéa serait "une sorte d'hermine à la peau rose et à la crinière blanche [...] très recherchée des enchanteurs à cause de sa voix merveilleuse au pouvoirs magiques". Je n'ai pas la prétention d'émuler les performances vocales de la Milathéa. Cependant, ma tête regorge de notes qui ont la fâcheuse manie de s'échapper par ma bouche en faisant vibrer au passage les cordes vocales.

Le chant est un art ingrat. Observez autour de vous : dès que quelqu'un sait jouer trois notes au piano ou à la guitare, on lui demande de jouer dans l'enthousiasme général. La personne qui a comparativement un bien meilleur niveau de chant ne sera pas sollicitée...

Le chant est devenu l'apanage exclusif de quelques "pros" et toute personne du "commun" qui s'y adonne viole un interdit implicite. Qui est responsable ? La radio, car à cause d'elle il n'est plus nécessaire que tout le monde reprenne une chanson pour qu'elle soit connue ? Comment savoir... Un individu qui séjourne dans un rame de métro avec des écouteurs mal isolés sera moins mal vu que que s'il se contente de fredonner un air classique...

Aussi, le choriste amateur ne sera-t-il reconnu que dans les rangs de sa formation.

Et encore... 

Mais rassurez-vous, ce blog ne parlera pas seulement de chant choral et de musique lyrique, mais aussi de sujets aussi variés que l'infographie, le jeu de rôle, la toile... Sans oublier, sans doutes, quelques petites crises d'introspection nombriliste.

22:40 Publié dans Prélude | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : chant, art, musique, légendes